Recherche Biostatistique

 

Nos activités de recherche biostatistique peuvent être considérées comme intermédiaire entre une recherche théorique en biostatistique et une recherche clinique qui utilise uniquement des méthodes statistiques « standard ». Le but de notre recherche est en effet de créer des outils innovants pour mieux répondre à des questions cliniques, en lien avec l’hôpital, afin d’améliorer les réponses aux questions posées en termes de diagnostic, traitement ou pronostic. Nous essayons également de mieux diffuser et expliquer ces approches innovantes afin qu’elles puissent être utilisées à bon escient par les cliniciens et biologistes.

Notre équipe de recherche ECSTRA (Epidémiologie Clinique pour la Recherche en SAnté) est intégrée dans le « Centre de biostatistique de recherche et d’épidémiologie Sorbonne Paris Cité », qui regroupe sept équipes de recherche en épidémiologie ou biostatistique au sein de trois universités du PRES (Paris Descartes, Paris Dderot, Paris 13).

 
  • Inférence bayésienne

    Nos objectifs sont de proposer des approches innovantes pour les essais cliniques, utilisant au mieux l’information disponible sur l’efficacité ou la toxicité d\'un nouveau médicament, initiale ou actualisée en cours d’essai, les études diagnostiques ou de contrôle de la qualité....

  • Inférence causale

    Nous développons des approches pour l’analyse de données observationnelles recueillies en épidémiologie clinique, où les spécificités en termes de taille de l’échantillon, prévalence du groupe traité, et la nature binaire ou censurée des critères doivent être pris en compte....

  • Imputation multiple

    Nous développons plusieurs techniques d’imputation multiple (MI) pour traiter les données manquantes fréquemment observées dans les études de cohorte, avec un intérêt particulier pour l’adaptation MI à des données en cluster et les modèles de survie....

  • Modèles pronostiques

    Nous développons des approches pour l’analyse de données observationnelles recueillies en épidémiologie clinique, où les spécificités en termes de taille de l’échantillon, prévalence du groupe traité, et la nature binaire ou censurée des critères doivent être pris en compte....